Your search results

Immobilier Est-ce le bon moment pour acheter ?

Actualités immobilières il y a 2 semaines

Immobilier - Est-ce le bon moment pour acheter ?


La crise sanitaire du Covid-19 et le confinement qui en a découlé a, sans surprise, bousculé les projets de nombreux Français : mariages, études, recherche d’emploi… mais aussi les investissements immobiliers qui ont été relégués au second plan pendant plusieurs mois. Avec la France aujourd’hui déconfinée, est-ce pour autant le bon moment pour se lancer dans un achat immobilier ? L’année 2020 est-elle synonyme d’investissement immobilier ?

Acheter maintenant

Une bonne idée ?

En matière de prêts immobiliers, l’année 2019 se concluait sur un taux fixe moyen de 1.13 % en 2019. Un chiffre plus bas que les mois et années précédentes. Fallait-il miser sur une baisse constante de ces taux pour l’année 2020 ? Probablement pas, puisque le mois de mai de cette année a vu le montant de ce taux fixe moyen augmenter pour atteindre les 1.25 %. De là à supposer qu’ils risquent de poursuivre sur leur lancée, il n’y a qu’un pas…
Bien évidemment, nous parlons ici de moyennes : il sera important de se pencher sur un comparatif des différentes propositions des banques pour trouver le crédit immobilier à un taux acceptable selon votre situation. Cliquez ici pour plus d’informations sur ce sujet.
Seulement, l’épidémie du virus Covid-19 a retardé les projets de milliers, voire de millions, de citoyens désireux de se lancer ou de poursuivre leurs investissements immobiliers. Avec un contexte économique incertain, les Français ont-ils jeté l’éponge quant à l’achat d’un bien immobilier en 2020 ? De manière générale, non, et c’est une bonne chose !
Au moment même où le déconfinement a été acté dans l’Hexagone, une reprise notable de l’activité avait déjà été observée : les acheteurs poursuivent leurs recherches et la détermination des vendeurs n’en est que renforcée. Face à cette tendance, de nombreux conseillers et spécialistes incitent les Français à poursuivre leurs projets, puisque l’offre reste inférieure à la demande, ce qui ne devrait pas permettre aux prix de l’immobilier de chuter comme certains s’y attendent, dans les grandes métropoles tout du moins.

De nouveaux critères pour de nouveaux besoins

Si le confinement a permis à certains de déterminer leurs besoins sur le court terme, ce sont probablement les télétravailleurs. Travailler de chez soi pendant plusieurs semaines n’est jamais chose aisée, et les Français ont pu goûter aux “joies” du télétravail dans des environnements qui n’étaient pas toujours propices à l’efficacité ou à la concentration. 
D’après plusieurs études, les acheteurs de demain auraient ainsi revu leurs critères en matière d’achat immobilier, avec l’accent notamment mis sur l’accès à internet : exit les zones blanches non ou mal couvertes par les réseaux des opérateurs, les Français veulent de la rapidité, de l’accessibilité et du confort !
On note également que de nombreux critères, jusqu’ici pas si présents, prédominent désormais. Ainsi : 

  • Un quart des acheteurs souhaitent acheter leur bien immobilier dans une ville de moins de 20 000 habitants.
  • Quasiment la moitié des acheteurs souhaitent devenir propriétaires d’une maison plutôt que d’un appartement.
  • Le périmètre de la recherche immobilière de chacun se serait élargi dans un souci budgétaire.
  • Les futurs propriétaires privilégient de plus en plus la superficie d’un logement.
  • Près de la moitié des acheteurs veulent réaliser des travaux pour faire baisser le prix d’achat.
  • Les espaces extérieurs représentent un critère essentiel pour toujours plus de Français.

Au vu de ces informations, il apparaît évident que les Français cherchent de plus en plus à mieux aménager leurs biens immobiliers : plus grands, avec un espace extérieur, plus éloigné des métropoles… Le confinement pourrait bien avoir donné des envies de liberté aux propriétaires de demain !

Quid des économies des Français ?

En 2020, durant l’épidémie de Covid-19, ce sont 12 millions de salariés français qui ont été en situation de chômage partiel. Avec une baisse de revenus parfois conséquente pour certains, on est en droit de se questionner quant à la possibilité de mener à bien son projet d’achat immobilier. 
En réalité, ce sont 7 acheteurs sur 10 qui assurent être confiants et qui souhaitent finaliser leur projet immobilier d’ici la fin de l’année 2020. 13 % des futurs acheteurs déclarent vouloir reporter leur projet à l’année prochaine, tandis que seulement 2 % se disent prêts à annuler tout bonnement cet achat. 
Il est ainsi surprenant de constater que les porteurs de projets sont assez confiants quant à leur capacité d’emprunt, la santé de leurs finances personnelles ou encore de leur pouvoir d’achat immobilier. Ils sont également très optimistes en ce qui concerne le marché en lui-même, puisque plus de la moitié d’entre eux estiment que le prix de l’immobilier s’apprête à connaître une baisse cette année. Prudence, cependant, puisque rien n’est moins sûr…
Quoi qu’il en soit, certaines villes tirent leur épingle du jeu en matière d’investissement immobilier : Angers, Bruges, Bordeaux ou encore Colombelles offrent un potentiel de plus-value très intéressant, et il ne tiendra qu’aux investisseurs d’en profiter.

Source

VOUS SOUHAITEZ PRENDRE RENDEZ-VOUS ?

ou tout simplement nous laisser un message...

Compare Listings